Vous connaissez les avantages d’externaliser votre ERP : un déploiement rapide, des coûts réduits, davantage d’évolutivité et de flexibilité, un système accessible partout… Mais il existe d’autres avantages auxquels on ne pense pas forcément, et qui pèsent pourtant dans la balance lorsqu’il s’agit de considérer un changement de système ERP. On vous donne 3 avantages moins évoqués par les éditeurs de passer à un ERP en SaaS.  

 

Fitnet Manager_ ERP SaaS

1- Protégez votre système !

Cela peut paraître paradoxal pour certains, et pourtant, les données stockées dans le Cloud sont bien mieux protégées que les données stockées sur des serveurs.

Rappelons d’abord comment la cyberattaque de mai 2017, qui a touché des milliers de particuliers et d’entreprises à travers le monde, a pu avoir lieu. Ce type d’attaque est souvent causé par des logiciels de rançon, qui se propagent sur les ordinateurs via des campagnes d’emails frauduleux (“phishing”). Une fois introduit sur les ordinateurs, ces logiciels cryptent toutes les données présentes sur le serveur et demandent à l’utilisateur de payer pour les récupérer. En mai dernier, les hackers ont profité de failles dans la sécurités des systèmes d’exploitation des ordinateurs : ainsi, seuls les systèmes vieux et n’ayant pas bénéficié des dernières mises à jour ont été touchés.

Avec ce procédé, les hackers peuvent facilement atteindre les données présentes sur les serveurs, mais moins facilement les données externalisées en SaaS. Pourquoi ? Parce que les éditeurs de logiciels en SaaS sont conscients du risque et en font leur priorité numéro un. Paradoxalement, on se sent mieux protégé avec toutes ses données sur un même serveur : par conséquent, l’utilité des mises à jours (souvent lourdes et contraignantes) semble moins cruciale, alors même qu’elles visent à améliorer le niveau de sécurité. En revanche, les éditeurs d’ERP en mode SaaS accordent une importance capitale à la sécurité des données en mettant en place de nombreux procédés pour éviter tout risque de perte: mises à jour régulières, sauvegardes, données dupliquées… L’accès aux données répond à des critères de sécurité ultra-réglementés (mot de passe, habilitations d’accès…). Et côté matériel, les datacenters eux-mêmes sont ultra-sécurisés.

2- Réduisez votre empreinte écologique !

Le mode SaaS, en virtualisant toutes les données, permet de réduire l’impact écologique qu’occasionne la maintenance de multiples infrastructures d’hébergement. En effet, les entreprises qui externalisent leurs données n’ont plus besoin d’acheter de nouveau matériel (ordinateurs, serveurs, disques durs, etc.), qui devra être renouvelé au bout de quelques années.

Certes, les data centers qui stockent ces données ont également un impact environnemental (les data centers représentent en effet 1,5% de la consommation électrique mondiale !). Toutefois, réduire cet impact est devenu une priorité des géants du Web, et de plus en plus  tentent de résoudre les problèmes environnementaux liés à ces data centers à travers des solutions innovantes. Entre autres : utiliser des énergies renouvelables pour les alimenter, remplacer les systèmes de climatisation par des procédés plus écologiques tels que le “refroidissement à eau”, recycler la chaleur produite au lieu de la laisser s’évaporer dans l’air…

Autre green avantage auquel on ne pense pas forcément : les données externalisées sont accessibles depuis n’importe quel appareil connecté à Internet. Lors d’un déplacement, vous n’avez donc plus besoin d’imprimer des pages et des pages de documents : il vous suffit d’avoir un accès Internet sur place. Ou encore mieux, vous réalisez vos réunions à distance, par partage d’écran : vous faites ainsi d’une pierre deux coups en réduisant également l’impact écologique lié à l’utilisation des transports !

3- Concentrez-vous sur votre métier !  

C’est bien connu : installer un logiciel sur un serveur ou simplement le mettre à jour est souvent une cause de paralysie temporaire de l’entreprise. Et en fonction du logiciel, du nombre d’infrastructures, et de plusieurs autres facteurs, l’installation peut prendre du temps ! Et même si aujourd’hui, les mises à jour se font automatiquement et peuvent être installées la nuit, il suffit d’une erreur de fonctionnement ou une interruption dans le processus (ce qui peut arriver !) pour que le logiciel soit inutilisable le lendemain. Il faut alors tout recommencer.

A l’inverse, les logiciels ERP en SaaS ne nécessitent pas d’installation : une connexion, une identification, et le système est prêt à être utilisé ! De même, les mises à jour n’ont aucune incidence sur l’activité de l’entreprise puisqu’elles sont faites automatiquement et à distance, et qu’une équipe de support supervise ces mises à jour à chaque étape pour s’assurer de son bon déroulement et corriger rapidement les éventuelles erreurs. La maintenance des ERP en SaaS est également bien moins chronophage : le support se fait à distance, ce qui réduit le temps passé en déplacements, et vous passez moins de temps à faire de la maintenance informatique, ou à solliciter votre DSI (quand il ne travaille pas sur autre chose !) : tout ce temps en plus est l’occasion de se concentrer pleinement sur votre métier.

Bien que la transition soit encore balbutiante en France, avec encore bien plus de logiciels ERP On Premise vendus que de logiciels ERP en SaaS (17% seulement des ERP sont déployés dans le Cloud !), l’externalisation des données présente manifestement des avantages qui commencent à peser dans les débats.

 

Par Claire Feuardant