Quel rôle pour le management de projet ?

S’il est vrai qu’il est dangereux pour le Manager de descendre dans le détail opérationnel du projet au risque de s’y noyer, il est néanmoins primordial de structurer précisément son projet – industriel ou informatique – par décomposition des tâches à l’aide d’un WBS !

Sinon comment le management du projet pourrait-il définir les moyens à allouer au projet pour atteindre ses objectifs ?

Car limiter son rôle à la simple ‘capitainerie’ du paquebot Projet risque de le conduire à quelque drame Titanisque !

Le rôle du manager n’est-il pas avant tout de définir les moyens : quels processus , quels outils et quels acteurs, où et quand ? Car, comme le disait Edward Deming (et non il n’y a pas d’idée neuve en management) :

« Il ne sert à rien de fixer des objectifs à une organisation car elle ne pourra produire que ce dont elle est capable ! Il est préférable de définir les moyens qu’on peut lui allouer et de mesurer ensuite le résultat de ce qu’elle a produit ! »

Ce qui est effarant c’est le peu de cas que font aujourd’hui les managers – surtout sur les projets informatiques – des moyens mis à la disposition des opérationnels pour atteindre les critères de qualité, coûts et délais qu’ils leur ont fixés !

  • Le rôle du manager n’est-il pas d’être plutôt au soutien de ses opérationnels et non de se cacher derrière un planning et une multitude de tableurs de suivi, à définir des objectifs irréalisables avec le peu de moyen mis à leur disposition !?
  • Le rôle du manager n’est-il pas de s’assurer que les décisions (dans le détail opérationnel) peuvent être prises sur le terrain sans sa participation à de multiples réunions qui tournent souvent au pugilat politique faute de matière tangible (du détail terrain) !?
  • Le rôle du manager n’est-il pas de garantir la transparence dans le travail, « seul moyen de rétablir les liens de confiance entre les dirigeants et leurs employés * » afin d’éviter la prolifération des eMails ‘Couverture, Ceinture et Bretelles’ pour se déculpabiliser des défaillances prévisibles dans un tel contexte organisationnel ?!

(* légère adaptation du discours d’investiture de B. Obama)