Tous les utilisateurs d’ERP ont utilisé (ou utilisent encore !) des solutions dites “On Premise” : l’entreprise achète une licence pour un logiciel qu’elle installe en interne, sur des serveurs. Ce système a montré ses limites : non seulement, il nécessite énormément de moyens à l’installation et pour sa maintenance (humains et financiers) ; mais encore, il n’est accessible que sur les serveurs en question.

Aujourd’hui, avec la plupart des entreprises qui a des bureaux aux 4 coins du monde : il devient compliqué d’installer le même logiciel sur tous ses serveurs ! Plus embêtant encore : l’utilisateur doit acheter les licences de la nouvelle version pour mettre à jour son logiciel On Premise. Conséquence : beaucoup d’entreprises gardent leur ancien ERP, vieux de parfois 20 ans, sans bénéficier de la moindre évolution.

Aujourd’hui, de nouveaux systèmes ERP externalisés visent à résoudre ces problèmes. On les appelle IaaS, PaaS et SaaS, on parle de Data, du Cloud… Dans la jungle de ces nouveaux termes inconnus, pour la plupart non traduits de l’anglais, comment s’y retrouver ? Pour bien choisir son ERP, il faut commencer par comprendre et maîtriser ce dont on parle. Or, les deux termes que l’on entend le plus souvent, “ERP en mode SaaS” et “ERP dans le Cloud”, ont tendance à être utilisés sans différence, alors qu’ils ne désignent pas la même chose. Voici comment distinguer les deux.

ERP SaaS Cloud-Fitnet Manager

L’ERP dans le Cloud

Rappelons-le, le Cloud Computing (littéralement, “l’informatique dans les nuages”) consiste à externaliser le stockage de ses données, non plus sur des disques durs ou serveurs, mais dans des datacenters distants, auxquels on peut accéder depuis Internet. Les données peuvent être stockées dans le Cloud public (elles sont alors accessibles à tout le monde) ou dans le Cloud privé (elles sont alors accessibles seulement pour leur propriétaire). Certaines entreprises optent pour une utilisation hybride du Cloud, stockant une partie seulement de leurs données dans le Cloud public, le reste restant privé.

Lorsqu’on parle d’ERP dans le Cloud, on se positionne d’un point de vue technique : on se focalise sur l’infrastructure qui héberge les données (le Cloud) plutôt que sur la solution ERP en elle-même.

L’ERP en mode SaaS

Lorsqu’on parle du mode SaaS (pour “Software as a Service”), on se positionne en revanche d’un point de vue économique : le terme SaaS désigne un modèle d’exploitation de certains logiciels hébergés dans le Cloud. L’utilisateur peut y accéder librement et gratuitement ou en payant un abonnement. Le mode SaaS peut donc être vu davantage comme une utilisation du Cloud que comme une infrastructure à part entière.

Pourquoi externaliser son ERP ?

Faire la différence entre les deux termes ne suffit pas, il faut être capable de comprendre de quoi on parle pour maîtriser le petit monde de l’ERP externalisé. Il faut savoir que les avantages des solutions ERP externalisées sont nombreux.

  • DÉPLOIEMENT RAPIDE : Tout d’abord, leur déploiement est plus rapide que pour un système ERP On Premise. En effet, tout se fait à distance : pas besoin de prendre RDV avec un consultant qui viendra vous installer le logiciel sur vos serveurs, il vous suffit de vous connecter à Internet et le tour est joué ! Rassurez-vous, les consultants sont présents également pour vous accompagner, et ce, à tout moment puisqu’ils n’ont pas besoin d’être sur place pour répondre à vos questions ou résoudre un problème de fonctionnement. De plus, beaucoup de solutions proposent des essais gratuits : vous êtes sûrs de ne pas vous tromper !
  • COÛTS D’INSTALLATION RÉDUITS : Les coûts d’installation en sont donc réduits, tout comme les coûts de maintenance. Plus de disponibilité du côté des consultants signifie moins d’interruptions bloquantes dans le système. Et tout ce qui prenait du temps (parfois plusieurs heures) avec les logiciels ERP On Premise (mises à jour, sauvegardes…) sont fait automatiquement sur les logiciels en SaaS. Pas besoin de vous en occuper ! Qui dit moins d’interventions dit moins de coûts… On estime en général le coût d’un ERP externalisé inférieur de 20 à 25% par rapport à un ERP On Premise. Enfin, le système par abonnement permet aux entreprises de payer en fonction du nombre de collaborateurs et de l’utilisation qu’elles font de leur ERP : celles qui n’exploitent pas l’intégralité de leur outil pourront opter pour des formules avec moins de fonctionnalités, et donc moins coûteuses.
  • ÉVOLUTIVITÉ : Pour finir, les ERP en SaaS offrent un autre avantage incontestable : leur évolutivité. Les mises à jours, rapides et fréquentes, sont automatiquement appliquées. Plutôt que de payer pour utiliser une certaine version du logiciel, qui restera figée dans le temps, les entreprises peuvent donc bénéficier des mises à jour et des dernières fonctionnalités, sans frais supplémentaires de dernière minute, le coût étant compris dans leur abonnement.

Il est important de bien réfléchir avant de se lancer dans l’aventure ERP, et de bien comprendre les options qui s’offrent à vous. Savoir de quoi on parle, c’est déjà faire le meilleur choix !